Règle sécurité n°1 sur le trampoline: Moins il y a d’utilisateurs, mieux c’est!

Il est bien connu que le trampoline n’est pas une activité sans risques. Mais, si nous suivions et respectons à la lettre les recommandations de sécurité, nous pouvons réduire considérablement tous les risques.

Grand trampoline rond sécurité

Un filet mais pas que !

Evidemment, lorsque nous pensons à la sécurité sur un trampoline, nous pensons directement au filet de protection. Cet accessoire est certes indispensable pour assurer la sécurité de l’utilisateur et pour éviter toutes chutes en dehors du trampoline, mais ne protégera pas les utilisateurs du risque d’accident n°1.

Réduire le nombre d'utilisateurs

D’après des chercheurs écossais qui ont étudiés les accidents d’enfants survenus sur des trampolines, le facteur le plus courant est le surnombre de personnes sautant sur le trampoline. L’étude a démontré que plus de ¾ des blessures se sont produites parce que plusieurs personnes utilisaient le trampoline.

Toutefois, le nombre de personne sur le trampoline n’est pas le seul élément qui rentre en jeux. Les différents poids des utilisateurs sont aussi un facteur important qui augmentent le risque de blessures et c’est souvent les plus légers qui sont pénalisés. Les petits ont 5 fois plus de chance d’être blessés.

Trampoline rond skate

Préserver les plus petits

Pour vous donner un ordre d’idée : un enfant pesant 20 kilos qui partage le trampoline avec un adulte pesant 75 kilos ressent une force équivalente à une chute de 3 m 50 de haut.
Souvenez-vous donc qu’un trampoline, en termes de sécurité, est conçu, pour un seul enfant ou utilisateur à la fois. Autoriser un nombre plus importants de personnes sur le trampoline engendre des risques difficiles à maitriser.

Mieux vaut prévenir que guérir !

Ce n’est pas parce que vous prenez un trampoline plus grand et qui supporte plus de poids que le nombre de personnes autorisée sur le trampoline est plus élevé.
Si jamais vous permettez l’utilisation à plusieurs essayez tout de même de limiter le nombre de personnes (2 à 3), contrôlez la différence de poids entre utilisateurs et surtout expliquez bien les règles de sécurité et les risques encourus en cas de non-respect de ces règles.

Partager ce contenu